Préparer adéquatement son expédition est la pierre angulaire d'une belle escapade dans l'arrière-pays.

75% des gens qui essayent la traversée reviennent sur leur pas. Terrain trop accidenté et inconnu, dénivelé trop élevé, sac à dos surchargé, mauvaise préparation, le festival des mouches noires, des maringouins et des brûlots sont les principaux facteurs d'échecs.

  • Prévoir une sortie d'urgence de la montagne; le plan d'urgence est un outil indispensable pour maintenir la sécurité à l'ensemble des personnes qui vous accompagne. Il est important de savoir où sont les sorties et où vous êtes situé en tout temps. Donc, savoir le chemin le plus court pour rejoindre l'un des sentiers d'accès qui vous mèneront à la route principale (389). Munissez-vous d'un appareil SPOT au besoin. 

N

  • Il y a une possibilité de vous enregistrer au bureau de la Sûreté du Québec à Baie-Comeau, en leur informant la date d'entrée et de sortie de votre randonnée sur les plateaux et le nombre de personnes qui vous accompagne.

E

O

  • Toujours avoir un équipement adéquat, léger et durable; pour certains néophytes, il est préférable d'apporter sa maison en randonnée que de manquer quelque chose qui ne sera pas vraiment utile lors de la randonnée. Ne prendre que l'essentiel est l'idéal; équipements et vêtements le plus légers possible.

S

  • Les vêtements bien choisis sont un plus pour vous garder au sec et a chaud. Il est conseillé aussi d'avoir des vêtements solides contre l'usure pour les secteurs plus boisé et dense. Garder dans un sac étanche à l'eau; sac de couchage, vêtements secs pour les soirs, allumettes, briquets et écorces de bouleaux pour les feux de camp.

Durant le festival des mouches qui se tient de la fin juin au début septembre, il est très important d'avoir sur soi un net à mouche qui recouvre au minimum le cou, du DEET, que je remplace moi-même par le gel douche citronnelle de Druide qui est 100% efficace contre cette invasion en forêt boréale. Mettre les bas par-dessus ses pantalons évite bien des désagréments!  Après votre journée, si le temps le permet, une baignade est essentielle contre les mouches. La température du corps chute, les moustiques sont attirés par la chaleur.

Monts Groulx mont Veyrier reservoir manicouagan uapishka route 389

Planifier adéquatement votre trajet de la traversée en conséquence du dénivelé, des cours d'eau, des forêts et de l'espace-temps que vous avez devant vous. Opter pour des distances entre 10 et 12 km par jour. C'est un terrain très accidenté, avant de vous aventurer dans les monts Groulx, il est préférable de bien examiner les cartes du territoire. De se choisir un trajet adéquat et un lieu de bivouac pour chaque nuit. Sur le terrain, c'est bien souvent différent de ce que l'on attend! C'est 100% imprévisible. Traversée à gué de hautes rivières et cours d'eau à bon débit, une pente trop abrupte pour la descente, donc besoin d'être contourné. Perte de temps imprévu. Les arbrisseaux qu'on traverse font perdre un temps de croisière incalculable.

L'orientation

Suivre un tracé GPS pris au hasard sur internet pour votre traversée n'est pas l'idéal. Je rejette même cette idée. Cela amène à la longue à créer de nouveaux sentiers, le côté naturel des monts Groulx s'efface peu à peu. Suivez donc votre propre tracé, celui de l'instinct et de la liberté de mouvement.

Avant de s'aventurer sur les plateaux, il est primordial de connaître au préalable, l'orientation en forêt. (Le gépéhesse peut causer bien des problèmes; panne de courant, les points de géolocalisation sont légèrement déviants, ne prend pas les satellites lors d'immense brouillard.)

Le sac à dos

Bien optimiser l'emplacement des articles dans le sac à dos. En positionnant chaque élément adéquatement, cela a pour fonction d'avoir un sac équilibré pour son corps face au poids. Mettre chaque chose selon sa fréquence d'utilisation.  Cela aidera le randonneur à être à l'aise avec son sac et moins s'épuiser! Avant chaque départ, s'assurer que son sac est bien ajusté à sa taille. Réajuster l'armature et les sangles au besoin.

Toujours avoir avec soi un surplus de nourriture d'au moins une journée en cas d'incident.

Les monts Groulx, c'est un vaste territoire de 5000 km².  Mais le terrain de jeu sur lequel s'aventure la majorité des randonneurs est très facile de se perdre car c'est des plateaux d'environ 1000 km². L'orientation est parfois difficile grâce à dame nature. C'est un microclimat, où la température peut chuter brutalement et le brouillard  s'installer sur plusieurs jours. Parfois, il est difficile d'avancer ce qui peut augmenter le temps de notre aventure sur les plateaux. Partez toujours avec au moins une journée de plus de nourriture.

Mont Nomade Mont Groulx Manicouagan Côte Nord Uapishka

Bien choisir la saison en vu de votre expédition.

En Uapishka, le temps idéal pour notre aventure est toujours indéfini au gré des saisons.

  1. Printemps; pour une sortie printanière,  les raquettes ou les skis sont obligatoires dans la voiture, de la mi-mars à la fin mai/début juin. En début juin, on peut être surpris par la quantité de neige qui reste sur les plateaux, ce qui nous oblige à planifier notre rendez-vous dans les monts Groulx en conséquence. Le sentier d'hiver dépend de la débâcle hâtive ou tardive. L'ouverture des ruisseaux (sentiers d'hiver) qui sonne le printemps est généralement vers la mi-avril. Mais nous l'avons déjà vu ouvrir à la fin mars et tard en avril. À la mi-juin, la neige y est encore présente et les contrastes du paysage y sont exceptionnels. 

  2. Été; cette saison ne dure qu'en moyenne 2 mois. Juillet et août sont les mois généralement les plus chauds. Des chutes de température peuvent se ressentir et descendre tout près du point de congélation sur les plateaux. C'est pour cela que je suggère un sac de couchage au minimum de -7 même l'été. Les mouches sont bien présentes de la mi-juin jusqu'au début septembre. À vos risques et péril, pour les gens qui ne sont pas familiarisés avec les nuages de mouches au quotidien, ça peut-être vraiment critique et faire perdre la tête. N'oubliez pas le DEET et le net à mouche. 

  3. Automne; c'est une saison bien mélangée de pluie et de neige. Les mouches sont en hibernation ce qui facilite la traversée. Les raquettes ne sont pas vraiment obligatoires au moins jusqu'en octobre, malgré qu'il peut déjà y avoir 6 à 12 pouces de neige au sol. Le sol est généralement imbibé d'eau. Bref, c'est imprévisible, ça peut-être carrément l'été ou bien tout à fait l'hiver. À vous de prévoir votre équipement en conséquence.  

  4. L'hiver; C'est blanc, froid et il y a beaucoup de neige. De décembre à début mars, dame nature est généreuse avec la température. Car pour les assoiffés d'adrénaline et de froid, ce territoire est pour vous, en kitesurfing (cerf-volant à traction), en ski ou en raquette, ce territoire offre toute sorte de sensation forte. Le froid, les blizzards, l'épaisseur de poudreuse. Les amateurs seront servis. Les monts groulx sont d'un autre monde comparé à la saison estivale. Les températures les plus froides que j'ai pu enregistrer sont de -47°C . Oui, il faut être prêt et savoir ce que l'on fait dans ces conditions extrêmes!

©Marc St-Hilaire 2019. Tous droits réservés